amour de soi

Les 5 étapes pour nourrir ses démons intérieurs

on

Les 5 étapes pour nourrir ses démons intérieurs,  texte de Jean Luc Monsempès d’après l’œuvre La stratégie « Nourrir ses démons » de Tsultrim Allione

Ce protocole reprend celui présenté par Tsultrim Allione dans son ouvrage « Nourrir ses démons; utilisez la sagesse ancienne pour résoudre vos conflits intérieurs ». Ce protocole comporte des apports du langage PNL concernant les modalités et sous modalités sensorielles ainsi que les positions de perception.

Créer une relation avec nos sentiments difficiles

Dans la mythologie, le dragon/démon est souvent le gardien d’un trésor secret.  Nourrir ses démons présuppose une rencontre ou même une confrontation avec ce qui était dans l’ombre. C’est amener ses démons dans la lumière de son esprit conscient. Avec cette prise de conscience, nous pouvons réaliser que ces démons ne sont que des constructions du mental, des processus de pensée (les omissions, généralisations, distorsions) qui bloquent le développement d’une conscience claire. Et dès,  que nous pouvons reconnaitre la nature illusoire de notre expérience du monde, les démons sont immédiatement libérés. Une fois ramenée à l’esprit conscient, l’ombre libère l’énergie vitale qu’elle emmagasinait et perd ainsi son pouvoir clandestin de destruction de nos bonnes intentions. Nous commençons à combler le fossé imaginaire séparant le « bien » du « mal ». Nourris, nos démons se transforment en allié. L’énergie des émotions emprisonnées dans les conflits intérieurs est libérée et se transforme en force protectrice.  Nous accédons à notre propre trésor, cette énergie enfin disponible pour la réalisation de notre mission d’humain. Cette énergie que nous dépensions à éviter ce sentiment difficile, nous permet d’être plus présents à nous-même et aux autres. La lutte que nous menons contre certains aspects de nous-même renforce ces derniers, développe leur puissance et leur niveau de résistance. Regarder en face son ennemi, puis l’accueillir comme un hôte de marque pour le nourrir constitue un changement de paradigme, le passage de la domination à l’intégration.

Nourrir ses dragons est une métaphore d’un nouveau mode de relation entre nous-même et un sentiment difficile. Nourrir ses dragons, c’est comme accueillir son ennemi. Accueillir ou nourrir ses dragons, c’est apprendre à créer une relation positive avec nos sentiments difficiles. C’est celui qui accueille, qui a besoin de ressources car il s’agit d’accueillir avec amour et compassion. On peut par exemple prendre l’exemple de la mère qui tient son bébé dans ses bras pour accueillir ses pleurs et ses douleurs. La mère représente le soi conscient, une présence à soi qui n’est pas prisonnière de l’émotion difficile et, le bébé représente le sentiment difficile, la pensée limitante qui nous habite. Une émotion difficile est comme un enfant effrayé. Elle a besoin d’être accueillie. Un accueil qui permet aux sentiments, tout comme pour l’enfant, de passer d’un état de séparation/contraction à un état de connexion/relaxation. Nous ne cherchons pas à se débarrasser des sentiments difficiles, nous entrons en relation avec eux d’une manière qui leur permet de se transformer.

Étape de préparation
Respirer : « fermez les yeux et gardez-les fermés jusqu’à la fin de la cinquième étape. Prenez neuf (9) profondes inspirations abdominales, suivies de longues expirations. Durant les trois premières inspirations, imaginez que l’air inspiré se rend jusqu’au point de tension physique qui se trouve dans votre corps ; relâchez ensuite cette tension durant l’expiration. Les trois fois suivantes; imaginez que l’air inspiré se rend jusqu’à l’endroit de votre corps où vous sentez une tension émotionnelle ; relâchez ensuite cette tension durant l’expiration. Durant les trois dernières inspirations, dirigez l’air inspiré à l’endroit où se cache une tension mentale, par exemple une nervosité, des soucis ou des blocages mentaux. Relâchez-les en expirant ».

Motiver : trouvez en vous une motivation authentique: Cette pratique vise votre bien-être et celui de tous les êtres qui vous entourent.

Première étape : Trouver le démon

  • Décidez du démon (sentiment difficile) sur lequel vous voulez travailler.
  • Définissez l’endroit où le démon est retenu dans votre corps et intensifiez la sensation.
  • Prenez conscience des caractéristiques des sensations physiques (les sous modalités kinesthésiques : localisation, diffusion, chaleur, pression, texture…etc.)

Deuxième étape : donner forme au démon et demander ce dont il a besoin

 

  • Incarnez la sensation sous la forme d’un être doté des attributs d’un humain (bras, jambes, visage, yeux, oreilles…etc.) ;
  • Regardez le démon devant vous. Si un objet inanimé apparaît, imaginez à quoi il ressemblerait s’il avait l’aspect d’un être animé.
    Notez les modalités et sous modalités sensorielles (couleur, texture de sa peau, de sa taille, de son caractère, de son état émotionnel, de son regard et de tout ce qui a pu vous échapper la première fois.

Posez trois questions au démon : Que veux-tu de moi ? De quoi as-tu besoin chez  moi ?  Comment te sentiras-tu si tu obtiens ce dont tu as besoin ?
Adoptez la position du démon (deuxième position), dès que vous avez posé les trois questions.

Troisième étape : devenir le démon

  • Devenez le démon : adopter son système de perception. Prenez un instant pour vous adapter à votre nouvelle identité.
  • Percevez-vous avec le système de représentation du démon
  • Répondez aux trois questions : Ce que je veux de toi, c’est … ; Ce dont j’ai besoin, c’est… Si j’obtiens ce dont besoin, je me sentirai…

 

Quatrième étape : nourrir le démon et rencontrer l’allié

  • Nourrir le démon : Reprenez votre place initiale en face du démon. Prenez le temps de réintégrer votre propre corps avant d’imaginer une nouvelle fois le démon en face de vous.
  • Imaginez que votre corps se dissout en un « nectar » fait de ce que le démon vous a dit qu’il éprouverait en obtenant ce dont il a besoin : c’est la réponse à la troisième question de l’étape.
  • Nourrissez le démon jusqu’à ce qu’il soit pleinement satisfait, en imaginant qu’il absorbe le « nectar » à sa manière. S’il est insatiable, imaginez à quoi il ressemblerait s’il était pleinement satisfait. Puis, passez directement à la cinquième étape ou rencontrez votre allié.

 

Rencontrer l’allié ; Si une figure remplace le démon à la fin de la quatrième étape, demandez-lui si elle est ou non l’alliée. Si elle ne l’est pas, invitez un allié à apparaitre. Si le démon s’est complètement évaporé sans qu’aucune figure n’apparaisse, invitez un allié à apparaître. Observez l’apparence de l’allié : son regard, sa taille, sa couleur.

Questionner l’allié : Posez à l’allié une ou les quatre questions suivantes :

  • Comment m’aideras-tu ?
  • Comment me protégeras-tu ?
  • Quel engagement prends-tu envers moi ?
  • Comment puis-je avoir accès à toi ?

Adoptez la place du démon : Changez de place avec lui, devenez l’allié, puis, en parlant au nom de l’allié, répondez aux questions suivantes:

  • Je t’aiderai en…. ;
  • Je te protégerai en…. ;
  • Je m’engage à…. ;
  • Tu peux avoir accès à moi en…

Reprenez votre place initiale. Accordez-vous un moment pour sentir que vous recevez l’aide et la protection de l’allié ! Puis imaginez la dissolution de l’allié en vous.

Cinquième étape : se reposer dans un état de conscience détendue

Reposez-vous dans l’état qui a cours quand l’allié se dissout en vous. Laissez votre esprit se détendre sans créer d’expérience particulière. Reposez-vous aussi longtemps que vous le voulez.

 

Sources : (1) Tsultrim Allione « Nourrir ses démons. Utilisez la sagesse ancienne pour résoudre vos conflits intérieurs » Editions Le jour 2009; (2) Robert Dilts : Encyclopedia of Systemic Neuro-Linguistic Programming and NLP

 

About Simon Desjardins

Recommended for you

2 Comments

  1. Patrick

    27 août 2016 at 1 h 35 min

    Super bon!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *